Maguelone

C’est une ancienne île volcanique connectée actuellement au continent par des cordons littoraux. Le site est notamment occupé par la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul ainsi que par un centre d’aide par le travail.
Lieu d’origine gauloise, des vestiges romains ont été mis au jour lors des fouilles. Ce fut une ancienne cité occupée par les Wisigoths à partir du Ve siècle. En raison de sa position sur un cordon sableux facile à défendre, entre une lagune et la mer, l’île devint le siège d’un évêché qui fut ruiné par les Francs en 737.

La ville actuelle de Villeneuve-lès-Maguelone a été construite à la même époque sur le continent.

Les évêques se réfugièrent sur le site de Substantion qui a aujourd’hui disparu. Maguelone fut relevée par l’évêque Arnaud (1030-1060). En 1172, le comté de Melgueil passa aux mains de la maison de Toulouse. Le privilège de frappe de monnaie (appelée sou melgorien) appartenait aux comtes de Melgueil qui, ruinés, cédèrent leurs droits au pape Innocent III, qui les inféoda à l’évêque Guillaume III d’Autignac (1204-1216) le 14 avril 1215. Dès lors, le comté de Melgueil fut aux mains des évêques de Maguelone. Ces évêques durent faire face à la montée de la maison d’Aragon qui venait d’entrer en possession de Montpellier. À partir de 1293, Philippe le Bel installa un atelier à Sommières, qui sera déplacé à Montpellier en 1356. Le siège épiscopal sera transféré en 1536 à Montpellier.

En 1365, lors de la première guerre civile de Castille, la ville, alors possession de l’Aragon est prise par Guillaume Boitel et Bertrand Du Guesclin.

La cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul, de style roman, fortifiée, est classée Monument historique. Le site abrite actuellement un centre d’aide par le travail.